TEC, lieu d’exposition à Voiron

Lieu d’exposition atypique, la TEC ou La théorie des Espaces Courbes à Voiron est dédiée aux meubles d’artistes, à la sculpture et aux installations prototypes créatifs, composites. À l’initiative de ce lieu, François Germain, sculpteur et designer: « L’œil du plasturgiste me pousse vers les formes intégrées et les surfaces minimales, accordant une égale importance au plein et au vide » explique t-il. Ces œuvres expriment parfaitement cette élan d’inspiration. Elles seront prochainement exposées à la TEC.

Mais aujourd’hui, ce sont les œuvres de Pierre Gallais, plasticien mathématicien qui sont présentées. Une exposition intitulée « Mailles, à partir de, sans avoir maille à partir avec »…

Pierre Gallais explique son œuvre:
– Paraboloïde hyperbolique
C’est une surface que nous rencontrons en architecture dans certaines toitures et dans le design de certains fauteuils en vogue à une époque récente.
– Hélicoïde développable
C’est une surface que nous côtoyons quotidiennement, puisque c’est celle qui constitue nos vis et boulons.
– Polygones de Poncelet
À l’origine une proposition mathématique sur les polygones inscrits dans un cercle et circonscrits à un autre cercle.
– Surfaces « seinpathiques »
L’installation est complétée par des dessins et « sculptures » filaires qui illustrent mes préoccupations actuelles sur les surfaces courbes. Ces surfaces ne sont pas anodines et volontairement choisies, car elles entrent en résonnance affectives avec chacun de nous puisqu’il s’agit du corps – surfaces que je nomme « seinpathiques ».
En savoir plus…